Le Festival

Recherche petit matériel Maison 2024

Comme vous le savez, « quand nous avons besoin de quelque chose pour nos spectacles ou pour la Maison du Théâtre, nous le demandons d’abord à nos voisins ».

Nous sommes à la recherche de quelques objets pour rendre la Maison du Théâtre plus fonctionnelle.

Voici ce dont nous avons besoin :

– Bols
– Tasses
– Torchons
– Grands plats à gratin
– Grande poêle
– Boîtes en plastique hermétique (si possible transparante)
– Paillassons intérieurs
– Miroir de salle de bain
– Porte-manteau

Si vous avez ça dans vos placards ou vos greniers, vous pouvez nous écrire ou nous appeler au 02 53 20 32 99. Merci !

Honoré, vie balzacienne /

Diard-Detoeuf 

21, 22, 23 juin 2024

en tournée du printemps

(retrouvez toutes les informations de la tournée en cliquant sur ce lien)

DURÉE 1h
À PARTIR DE 10 ans

TEXTE ET MISE EN SCÈNE Emilien Diard-Detœuf
COLLABORATION ARTISTIQUE Léo Cohen-Paperman
COSTUMES Manon Naudet
RÉGIE GÉNÉRALE Thomas Chrétien
ADMINISTRATION ET PRODUCTION Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
CHARGÉE DES ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION
Valentin Boraud, Elsa Grzeszczak, Frédéric Jessua, Sacha Todorov

Avec Honoré, vie balzacienne, la troupe fait le pari de vous raconter en moins d’une heure la vie de Balzac, l’auteur de la  Comédie Humaine. Vous apprendrez ainsi comment, à 14 ans, il tombe en hébétude parce qu’il a trop lu. Comment, pour l’amour d’une femme, il est prêt à traverser l’Europe entière. Comment pour acquérir un titre de noblesse, il frappe à la porte de tous les salons. Comment la gloire d’un seul livre lui ouvre les portes du tout-Paris. Comment lui vient l’idée de la Comédie Humaine, la cathédrale d’écriture où doivent entrer tous les  hommes. Et comment, assommé d’avoir inventé un trop grand nombre de vies, il finit  par y laisser la sienne.

Documentaire sur la vie de Balzac, enquête sur le génie créateur et prologue à notre nouvelle fresque théâtrale, Honoré, vie balzacienne fait monter en scène un Balzac de tragicomédie, plus grand que la vie et aussi extravagant que ses romans.

Accessoires 2023

 

Pour les créations de cet été il nous faudrait des accessoires autour des thèmes suivants : cirque, peinture, pêche, plongée, navigation d’hier ou d’aujourd’hui, farces et attrapes, valises et malles, armes et armures diverses…

Et plus spécifiquement, voici ce dont nous avons besoin :

– Grand brigadier
– Armes d’époque (pistolets, pirate,…)
– Bouteille type Dame Jeanne
– Cornet à dé
– Casques de conquistador
– Tapis oriental
– Bol tibétain
– Rame en bois
– Canards en plastique
– Mappemonde
– Filet de pêcheur décoratif
– Pièces d’or
– Fauteuil roulant
– Assiettes plates (24cm maximum)
– Baignoire ou grand baquet-baignoire en zinc
– Boites de conserve vides
– Grandes tasses à café

Si vous avez ça dans vos greniers, vous pouvez nous écrire ou nous appeler au 02 53 20 32 99 (du mardi au samedi, de 15h à 18h). Merci !

la reine des neiges /
Andersen

28 mai, 17, 18 juin 2023
En tournée du Printemps

(retrouvez toutes les informations de la tournée en cliquant sur ce lien)

D’après le conte d’Andersen
ADAPTATION, MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE Thomas Chrétien
PUBLIÉ CHEZ Esse que Éditions / Collection Nouveau Théâtre Populaire
COSTUMES Zoé Lenglare
CRÉATION SONORE Baudouin Rencurel
ADMINISTRATION ET PRODUCTION Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION
Valentin Boraud, Elsa Grzeszczak, Claire Sermonne

synopsis

Kay, un jeune garçon innocent, reçoit dans le cœur et dans l’œil deux éclats d’un miroir ensorcelé. Il change alors de comportement, devient dur et indifférent, au point de délaisser sa meilleure amie Gerda. Jusqu’au jour où il disparaît, emporté dans le grand nord par la mystérieuse Reine des Neiges. Gerda décide alors d’aller le chercher jusqu’au château où il est retenu pour le libérer de l’enchantement maléfique et le délivrer des griffes de la terrible reine.

Venez découvrir ce conte méconnu d’Andersen : où un jeune garçon, touché par une terrible malédiction, perd son âme d’enfant ; où une jeune fille, triomphant de tous les obstacles et de tous les dangers, libère son ami ensorcelé ; où l’amour et le courage, l’innocence et la foi, permettent à deux enfants de grandir.

© Thierry Cantalupo
 

Festival 2023

La Vie
treshorrificque
du grand Gargantua /
rabelais

9, 10, 14, 15, 16 et 17 septembre
en tournée des vendanges

(retrouvez toutes les informations de la tournée en cliquant sur ce lien)

ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE Emilien Diard-Detœuf et Sophie Guibard
PUBLIÉ CHEZ Esse que Éditions / Collection Nouveau Théâtre Populaire
COSTUMES Juliette Gaudel
RÉGIE GÉNÉRALE Thomas Chrétien et Marco Benigno
ADMINISTRATION ET PRODUCTION Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION
Valentin Boraud, Baptiste Chabauty, Lazare Herson-Macarel, Sacha Todorov

Après le succès rencontré avec La Vie treshorrificque du grand Gargantua en 2014 et 2015, huit ans plus tard nous reprenons ce spectacle pour une nouvelle tournée des Vendanges !

« Mieulx est de ris que de larmes escrire,
Pour ce que rire est le propre de l’homme »

Gargantua a faim. Faim de vin, faim de bouffe, faim de livres, faim de tout, faim jusqu’à la fin. Il parle toutes les langues, la françoise, la latine, la grecque et l’inventée. Pour raconter son histoire, quatre acteurs plongent dans l’enfance du français, un monde magique où l’on peut tout dire, tout faire, tout penser, avec l’imagination pour seul guide, et pour seule arme, le rire.

© Roxane Kasperski

Festival 2023

le conte d’hiver /
shakespeare

19, 22, 25, 28 et 31 août 2023 à 20h30

 

DURÉE 2h25

TRADUCTION Bernard-Marie Koltès
PUBLIÉ CHEZ Les Éditions de Minuit
MISE EN SCÈNE
Julien Romelard
COSTUMES Manon Naudet et Zoé Lenglare
HABILLAGE Angèle Glise
DIRECTION MUSICALE Baptiste Chabauty
SON Léonard Tusseau
RÉGIE GÉNÉRALE
 Thomas Chrétien et Marco Benigno 
ADMINISTRATION ET PRODUCTION
Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION

Valentin Boraud, Elena El Ghaoui, Elodie Gandy, Angèle Garnier, Marine Gramond, Olek Guillaume, Léa Guillemet, Frédéric Jessua, Shems Khettouch, Antony Leichnig, Arthur Louis-Calixte, Jenny Trehoux, HaoYang Wu, Marcel Yildiz

 Synopsis

Léonte, roi de Sicile, a tout pour être heureux. Mais un jour la folie s’empare de lui, et lui fait voir ce qui n’existe pas : l’amour entre sa femme Hermione et son ami Polixène. Alors commence une implacable tragédie… Seize années plus tard, lors d’une grande fête de village joyeuse et débridée, Polixène, roi de Bohème, ne voit pas ce qui existe : l’amour entre son fils et une mystérieuse jeune bergère…

Tous ces personnages finissent par se retrouver lors d’un épilogue magique, digne d’un conte de fées. En mettant
en scène cette tragi-comédie dans une version tout à fait contemporaine – où le public sera partie prenante de l’intrigue et même invité à voyager – nous voulons rappeler que nous avons besoin d’histoires qui nous ressemblent – horribles, gaies ou fantastiques – pour mettre en lumière les maux de notre société, comprendre les mouvements de nos cœurs et ré-enchanter notre regard sur le monde.

En partenariat avec le CNSAD

 

© Thierry Cantalupo

Festival 2023

Wendy et Peter Pan /
barrie

22, 24, 26, 28, 30 août et 1er septembre 2023

à 11h

 

DURÉE 1h15

TEXTE ET MISE EN SCÈNE Philippe Canales
PUBLIÉ CHEZ Esse que Éditions / Collection Nouveau Théâtre Populaire
COLLABORATION ARTISTIQUE ET MUSICALE Baptiste Chabauty
COSTUMES Manon Naudet et Zoé Lenglare
HABILLAGE Angèle Glise
SON
Léonard Tusseau
RÉGIE GÉNÉRALE
 Thomas Chrétien et Marco Benigno 
ADMINISTRATION ET PRODUCTION
Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION

Baptiste Chabauty, Angèle Garnier, Marine Gramond, Olek Guillaume, Shems Khettouch, Arthur Louis-Calixte, Garance Robert de Massy, Jenny Trehoux

 Synopsis

La mère de Wendy est partie pour un long voyage, la laissant seule dans la misère.
Un soir, la petite fille rencontre Peter Pan, venu d’un pays où rien n’est impossible. Mi-enfant, mi-oiseau, il recueille ceux qui se perdent au bord des routes. Il l’entraînera dans un pays imaginaire, où l’on est enfant pour toujours. Les aventures de Wendy l’amèneront à faire un choix : à quoi faut-il renoncer pour grandir ?
À travers ce spectacle joué, chanté et dansé, nous vous invitons à une grande fête libératrice. Bienvenue à Jamais- Jamais, l’île où même l’horizon n’est plus une limite !

 

En partenariat avec le CNSAD

 

© Thierry Cantalupo

Festival 2023

orson et valentin /
todorov

21, 23, 25, 27, 29, 31 août 2023

à 11h

 

DURÉE 1h15

TEXTE Sacha Todorov
PUBLIÉ CHEZ Esse que Éditions / Collection Nouveau Théâtre Populaire
MISE EN SCÈNE Elsa Grzeszczcak
COSTUMES Manon Naudet et Zoé Lenglare
SON Léonard Tusseau
RÉGIE GÉNÉRALE
 Thomas Chrétien et Marco Benigno 
ADMINISTRATION ET PRODUCTION
Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION

Elena El Ghaoui, Elodie Gandy, Léa Guillemet, Frédéric Jessua, Antony Leichnig, HaoYang Wu, Marcel Yildiz

 Synopsis

Sous le règne de Charlemagne, deux jumeaux sont séparés à la naissance. L’un, Valentin, sera élevé à la cour du roi ; l’autre, Orson, grandira parmi les ours dans la forêt. Quinze ans plus tard, Charlemagne entre en guerre contre les sauvages qui vénèrent les arbres, les rivières et les ours. Les chemins des jumeaux vont se croiser…
Nous entrerons dans un monde où le partage entre la nature et la culture, entre l’humain et le non-humain, n’existe pas comme aujourd’hui ; une époque où les ours étaient présents non seulement dans toutes les forêts d’Europe, mais surtout au cœur de toutes les croyances, comme un double sauvage de l’être humain et un intermédiaire entre les humains et les dieux.

 

 En partenariat avec le CNSAD.

 

© Thierry Cantalupo

Festival 2023

le soulier de satin /
claudel

 

première partie

20, 23, 26, 29 août 2023 à 20h30

DURÉE : 2h10

intégrale : 1er septembre 2023 à 20h

(durée prévisionnelle 5h avec un entracte)


MISE EN SCÈNE
Lazare Herson-Macarel
COLLABORATION ARTISTIQUE Emilien Diard-Detœuf
COSTUMES Manon Naudet et Zoé Lenglare
HABILLAGE Angèle Glise
MUSIQUE Baptiste Chabauty
RÉGIE GÉNÉRALE
 Thomas Chrétien et Marco Benigno 
ADMINISTRATION ET PRODUCTION
Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION

Marco Benigno, Camille Bernon, Valentin Boraud, Julien Campani, Philippe Canales, Baptiste Chabauty, Eddie Chignara, Emilien Diard-Detœuf, Clovis Fouin, Elsa Grzeszczak, Lazare Herson-Macarel, Frédéric Jessua, Hélène Rencurel, Garance Robert de Massy, Julien Romelard

 Synopsis première partie

Don Rodrigue et Doña Prouhèze se sont déjà rencontrés et aimés. Pendant que Rodrigue est appelé par le Roi d’Espagne à régner sur l’Amérique qui vient à peine d’être découverte, Prouhèze poursuit sa quête d’absolu en s’isolant dans le château de Mogador sur les côtes d’Afrique, où elle est courtisée par Don Camille.

Note de mise en scène

Doña Prouhèze et Don Rodrigue sont deux amants que tout sépare : la Loi, le Devoir, l’Océan et Dieu. Mais ils s’aiment. Ils ne peuvent s’empêcher de s’aimer. Avec Le Soulier de Satin, Claudel nous livre le récit passionné de ce drame qu’il a lui-même vécu : un amour impossible. Mais ce récit ne sera pas une lamentation solennelle, non ; mais une grande fête ! Sous la plume de Claudel, cet amour prend des dimensions planétaires, et même cosmiques. L’action nous entraîne comme par magie dans un incroyable voyage, du milieu de l’Océan jusqu’au désert de Castille, du palais du Roi d’Espagne aux forêts amazoniennes, du poème le plus lyrique à la clownerie la plus triviale, du monde visible au monde invisible, et d’hier à aujourd’hui.
Nous rêvons depuis longtemps de donner Le Soulier de Satin. Cette pièce est une somme de ce que nous avons toujours voulu défendre : un théâtre d’acteurs et d’actrices, démesuré par son ambition, pauvre par ses moyens, fait dans l’urgence, traversant tous les styles, permettant au cœur d’un jardin la rencontre d’un public, d’un poète, et de spectateurs de tous les âges. Un théâtre qui pourrait avoir pour devise ce mot de Doña Prouhèze : “Qu’ai-je voulu que te donner la joie ?”

 

© Thierry Cantalupo et Serguey Varenne

Deuxième partie
Festival 2023

le soulier de satin /
claudel

 

deuxième partie

21, 24, 27, 30 août 2023 à 20h30

DURÉE 2h10

intégrale : 1er septembre 2023 à 20h

(durée prévisionnelle 5h avec un entracte)


MISE EN SCÈNE
Lazare Herson-Macarel
COLLABORATION ARTISTIQUE Emilien Diard-Detœuf
COSTUMES Manon Naudet et Zoé Lenglare
HABILLAGE Angèle Glise
MUSIQUE Baptiste Chabauty
RÉGIE GÉNÉRALE
 Thomas Chrétien et Marco Benigno 
ADMINISTRATION ET PRODUCTION
Lola Lucas assistée de Marie Mouillard
ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Mathilde Chêne

DISTRIBUTION

Marco Benigno, Camille Bernon, Valentin Boraud, Julien Campani, Philippe Canales, Baptiste Chabauty, Eddie Chignara, Emilien Diard-Detœuf, Clovis Fouin, Elsa Grzeszczak, Lazare Herson-Macarel, Frédéric Jessua, Hélène Rencurel, Garance Robert de Massy, Julien Romelard

 Synopsis

Une mystérieuse lettre à Rodrigue parcourt tous les continents, et finit par réunir devant Mogador les deux amants après dix ans de séparation. Après cette dernière rencontre, Rodrigue et Prouhèze se séparent de nouveau, et tentent, dans ce monde comme dans l’autre, de trouver la paix.

 

Note de mise en scène

Doña Prouhèze et Don Rodrigue sont deux amants que tout sépare : la Loi, le Devoir, l’Océan et Dieu. Mais ils s’aiment. Ils ne peuvent s’empêcher de s’aimer. Avec Le Soulier de Satin, Claudel nous livre le récit passionné de ce drame qu’il a lui-même vécu : un amour impossible. Mais ce récit ne sera pas une lamentation solennelle, non ; mais une grande fête ! Sous la plume de Claudel, cet amour prend des dimensions planétaires, et même cosmiques. L’action nous entraîne comme par magie dans un incroyable voyage, du milieu de l’Océan jusqu’au désert de Castille, du palais du Roi d’Espagne aux forêts amazoniennes, du poème le plus lyrique à la clownerie la plus triviale, du monde visible au monde invisible, et d’hier à aujourd’hui.
Nous rêvons depuis longtemps de donner Le Soulier de Satin. Cette pièce est une somme de ce que nous avons toujours voulu défendre : un théâtre d’acteurs et d’actrices, démesuré par son ambition, pauvre par ses moyens, fait dans l’urgence, traversant tous les styles, permettant au cœur d’un jardin la rencontre d’un public, d’un poète, et de spectateurs de tous les âges. Un théâtre qui pourrait avoir pour devise ce mot de Doña Prouhèze : “Qu’ai-je voulu que te donner la joie ?”

 

© Thierry Cantalupo et Serguey Varenne

Première partie

Festival 2023