Le Festival

Chers amis, cher public,

Le vote définitif qui devait avoir lieu le 21 novembre a été reporté à la fin de l’année, pour des raisons administratives indépendantes de notre volonté.

Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines : l’avenir du NTP semble être assuré, grâce au soutien de la Communauté de Communes qui se porte acquéreur de la maison du 8 rue Célestine Garnier à Fontaine-Guérin – et de son jardin !- afin d’en confier la gestion à la troupe du Nouveau Théâtre Populaire.

Si la décision a été prise, et ce de manière irrévocable, il reste encore à déterminer l’architecture de ce nouveau navire que nous mettons à flot : c’est un processus lent et minutieux, car cette phase de construction ne doit rien laisser au hasard. Plusieurs fronts sont actuellement ouverts : achat de la maison, rédaction de la convention d’occupation, établissement de devis pour les travaux du plateau et du jardin. Nous continuerons de vous informer par l’intermédiaire du site internet – pour ne pas surcharger vos boîtes mails !

D’ici là, nous continuons de travailler à la sixième édition du festival, avec la même ferveur, et le même enthousiasme.

La troupe du NTP

Chers amis, cher public,

Enfin, des nouvelles du Nouveau Théâtre Populaire ! Nous tenons tout d’abord à nous excuser pour ce délai. Il n’est dû qu’à l’ampleur de notre projet, qui implique aujourd’hui de nombreuses personnes et de nombreuses structures.
En effet, suite au succès de notre cinquième édition, nous sommes en train de travailler avec la Communauté de Communes de Beaufort-en-Anjou au rachat de la maison du 8, rue Célestine Garnier. Consciente du caractère exceptionnel de cette aventure artistique et humaine, la Communauté de Communes devrait racheter cette maison, et permettre à la troupe du Nouveau Théâtre Populaire de poursuivre le travail engagé en 2009. La mise en œuvre de ce projet reste soumise à un vote, qui aura lieu le 21 novembre prochain. Mais après les inquiétudes liées à la vente de la maison et à la disparition du festival, notre avenir semble être assuré !
Cela n’aurait jamais été possible sans votre présence, ni sans votre soutien. Vous avez été 5000 cet été à venir partager avec nous l’œuvre de Brecht, de Hugo, de Maeterlinck, de Shakespeare ou d’Ovide. Vous avez été très nombreux également à soutenir, chacun à la mesure de ses moyens, notre projet de racheter la maison coûte que coûte. De nombreuses personnes parmi vous ont souscrit à ce rêve. D’autres ont proposé leurs services en tant que bénévoles. Beaucoup sont venus voir plusieurs spectacles, et ont contribué à faire connaître l’aventure. Nous tenons à vous remercier très chaleureusement, car vous êtes tous bienfaiteurs du Nouveau Théâtre Populaire.
L’argent récolté grâce à la souscription ne servirait donc pas à racheter la maison du festival. Etants soucieux de respecter scrupuleusement notre engagement, nous pouvons donc vous restituer si vous le désirez le montant du don que vous avez fait. Il suffit pour cela, amis souscripteurs, de nous écrire à l’adresse suivante : .

Mais tout reste à faire ! et cet argent peut nous permettre de développer bien plus tôt que nous ne l’espérions la Maison du Nouveau Théâtre Populaire dont nous avons rêvé ensemble depuis cinq ans. Bâtir un nouveau plateau plus solide et mieux disposé, réaliser un gradin permettant d’améliorer votre confort et votre visibilité, aménager la grange afin de la transformer en une salle de travail pour les répétitions, étoffer la production de nos spectacles… Les idées ne manquent pas pour construire ce théâtre avec vous ! Nous vous tiendrons régulièrement au courant de l’avancée de ces travaux au cours des mois à venir.

Afin de concrétiser tous ces projets, nous allons créer très bientôt une Société des Amis du Nouveau Théâtre Populaire. Y adhérer vous permettra de connaître toute l’actualité et les développements du festival. Cela nous permettra également de mettre en forme le soutien formidable que vous nous avez apporté depuis cinq ans : soutien financier, mais aussi soutien matériel, bénévolat, diffusion, conseils, etc. Nous vous enverrons bientôt les bulletins d’adhésion.

Nous ne savons pas aujourd’hui comment exprimer notre espérance et notre gratitude. Ou plutôt, nous ne savons l’exprimer qu’en nous engageant corps et âmes dans la préparation d’une sixième édition audacieuse, contrastée, internationale, contemporaine, en prise avec les questions profondes qui agitent notre troupe et plus largement le monde d’aujourd’hui. Nous avons donc le plaisir – et le soulagement – de vous donner rendez-vous entre le 11 et le le 24 août 2014. Vous pourrez venir voir Hamlet de Shakespeare, La Cerisaie de Tchékhov, et la reprise du Cercle de Craie Caucasien de Brecht. Forts du succès d’Othello, nous poursuivrons l’aventure de l’itinérance avec le Falstafe de Valère Novarina, poète contemporain de langue française. Enfin, nous donnerons deux créations destinées au Jeune Public : La Belle et la Bête, et un spectacle adapté de l’œuvre de Rabelais.

C’est ainsi que nous allons consacrer nos forces et notre enthousiasme, au cours des années à venir, à écrire avec vous une page nouvelle de l’histoire de ce vieux rêve : un théâtre d’art accessible à tous. Vive le Nouveau Théâtre Populaire ! Merci !

La troupe du festival : Léo, Lazare, Clovis, Emilien, Pauline, Sophie, Julien, Valentin, Antoine, Lola, Sacha, Frédéric, Morgane, Joseph, Julien, Claire, Elsa, Baptiste et Philippe

 

Othello en une heure d’après William Shakespeare :

– le 02 août 20h30 au Prieuré de Saint-Rémy la Varenne,

– le 03 août 18h au Presbytère de Charcé Saint-Ellier,

– le 15 août 16 heures dans les ruines du Château de Beaufort,

– le 17 août 16 heures au Peggy Paint Ranch à Brion,
(depuis Brion, route de Moulhierne, fléchage)

– le 18 août 16 heures à Fontaine-Guérin,
(rendez-vous 8, rue Célestine Garnier)

– le 24 août 16 heures à la ferme de Méteil à Mazé,
(depuis Mazé, direction Saint-Mathurin, première route à droite après le pont sur l’Authion, fléchage),

– le 25 août 16 heures aux Grands Moulins à Baugé,
(depuis la place du Château, en face du Bar du Château, rue de la Fontaine).

Chers spectateurs fidèles, nous recherchons pour cet été de bonnes volontés pour mener à bien l’édition 2013.

Nous sollicitons donc votre aide pour une série de petits travaux tel que:

Participation à la communication du festival
Diffusion de tracts et affiches
Petits travaux de restauration
Cuisine
Prêt de voitures ou matériels

Tous les services sont les bienvenus ! L’huile de coude est l’ingrédient miracle de la réussite du festival.

Contactez Clovis au 0603977185, ou laissez vos coordonnées sur le mail du festival : contact(a)festivalntp.com

Merci à tous les donateurs. La souscription continue !

Connaissez-vous le festival du Nouveau Théâtre Populaire ? Il a été créé il y a cinq ans à Fontaine-Guérin, petit village du Maine-et-Loire (49) par une troupe d’une quinzaine de jeunes comédiens et metteurs en scène. Depuis, notre plateau de bois a accueilli plus de cent représentations et de dix mille spectateurs ! Aujourd’hui, la maison dans laquelle le festival a eu lieu depuis sa création doit être vendue, nous avons décidé de tout tenter pour racheter cette maison, continuer le festival, et créer un théâtre permanent en pleine campagne !

Dans le but de réaliser ce rêve, nous avons lancé une grande souscription populaire. Vous trouverez dans cette rubrique la lettre (en PDF, disponible au téléchargement au bas de l’article) qui détaille notre projet et notre engagement.

Vous trouverez également dans les plus brefs délais le projet détaillé de théâtre permanent à Fontaine-Guérin.

Pour nous soutenir, trois solutions s’offrent à vous :

–  Par virement sur le compte du « Nouveau Théâtre Populaire » et en envoyant un mail à contact[at]festivalntp.com indiquant vos nom, prénom, adresse postale et adresse mail, et le montant du don que vous avez effectué.

banque : 42559 guichet : 00008 compte : 41020030042 clé : 81 IBAN : FR76 4255 9000 0841 0200 3004 281 Code BIC : CCOPFRPPXXX Crédit Coopératif Paris Nation

– Par chèque envoyé à l’ordre du « Nouveau Théâtre Populaire », en indiquant sur papier libre vos noms, prénoms et adresse postale afin que nous puissions vous répondre, à l’adresse ci-dessous :

Nouveau Théâtre Populaire
8 rue Célestine Garnier
49250 Fontaine-Guérin

 Dans ces trois cas, vous bénéficiez de la réduction d’impôt que permet le statut de mécène.

Le mécénat, comment ça marche ?

Vous envoyez votre don et nous vous renvoyons plus tard un formulaire rempli par nos soins qui fait état de votre don. Au moment de votre déclaration d’impôt, vous y joindrez ce formulaire pour bénéficier de la réduction.

La réduction d’impôt est égale à 66 % des sommes versées, retenues dans la limite annuelle de 20 % du revenu imposable.

Exemple : Un spectateur a un revenu imposable de 20 000 €. Il décide de verser 200 € au Nouveau Théâtre Populaire. Au titre de 2013, il bénéficiera d’une réduction d’impôt de 66 %, soit 132 €. Le coût réel de son don sera de 68 €. 

En outre, si le plafond de 20 % des revenus est dépassé, le bénéfice de la réduction peut être reporté sur les 5 années suivantes.

Notre engagement : la souscription court jusqu’à la fin du festival 2013. Nous vous rembourserons vos dons si nous n’avons pas rassemblé la somme de 50 000 euros au 1er septembre.

Cliquez ici pour télécharger la lettre  de la souscription publique du festival NTP

Chers amis, cher public,

Comme vous le savez, le NTP avait un rendez-vous décisif pour son avenir ce lundi 13 mai. Grâce à vous et à votre soutien généreux, le rêve peut encore devenir réalité. Merci à tous !

Compte tenu du succès de ce premier mois de souscription, nous sommes en train d’élaborer un plan de financement viable pour l’avenir du Nouveau Théâtre Populaire.

Il faut continuer ! Nous ne devons rien laisser au hasard et poursuivre ce formidable effort collectif, afin de trouver les fonds nécessaires !

Les chaleureux encouragements que nous avons reçus de votre part, vos messages de sympathie, et les questions témoignant de votre intérêt pour notre projet, nous donnent tout le courage et l’énergie nécessaires pour fonder le théâtre populaire dont nous rêvons ensemble.

Avec tout notre espoir et notre gratitude,

La troupe du Nouveau Théâtre Populaire : Léo , Lazare, Emilien, Clovis, Pauline, Sophie, Julien, Valentin, Antoine, Lola, Sacha, Frédéric, Morgane, Joseph, Julien, Claire, Elsa et Baptiste.

Poème

Le 17 août : Ali Baba et les Quarante Voleurs
Le 19 août : Sindbad le Marin
Le 21 août : Hassan le Cordier
Le 23 août : L’histoire du Vase d’olives

Lectures du matin organisées par tous les membres de la troupe.

ruy blas / hugo

14, 17, 20, et 23 août à 20h30

MISE EN SCÈNE Sacha Todorov
ASSISTANAT A LA MISE EN SCÈNE Julien Romelard
RÉGIE Julien Campani

DISTRIBUTION
Valentin Boraud : un alguazil, un huissier, Camporeal, une duègne
Baptiste Chabauty : Santa-Cruz, Montazgo, un muet, un alguazil
Emilien Diard-Detœuf : Don Salluste.
Clovis Fouin : del Basto, duchesse d’Albuquerque, don Arias, un serviteur
Joseph Fourez : Ruy Blas
Elsa Grzeszczak : une lavandière, Covadenga, un alcade
Sophie Guibard : d’Albe, Casilda, Priego, un page, un alguazil
Lazare Herson-Macarel : Don César de Bazan
Morgane Nairaud : Doña Maria
Antoine Philippot: Gudiel, Guritan, Ubilla

Durée : 2h05

​Un Grand d’Espagne veut déshonorer la reine en la faisant tomber amoureuse de son valet : dans ce but, il offre à celui-ci l’identité d’un noble, et le transforme en ministre. Il sait que ce laquais est amoureux de la reine ; mais il ne sait pas quel ministre il vient de créer…
​Une analyse politique impitoyable. Un plongeon vertigineux dans les gouffres de l’identité. Et Hugo donne à entendre ici ses plus beaux vers d’amour.

crédit photo : Julien Boraud