L’Équipe

Lola Lucas

Lola Lucas

Crédit photo : Thierry Cantalupo

Elle co-dirige avec Lazare Herson-Macarel la Compagnie de la jeunesse aimable depuis 2003. Elle est administratrice et directrice de production de la Compagnie Hérétique Théâtre – Julien Romelard depuis 2017.

Elle a été co-directrice du bureau de production, diffusion et relations avec le public Les Productions Théâtrales (2008-2013), chargée de production de la Compagnie ARRT-Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête (2008-2015), administratrice et directrice de production de la Compagnie des Animaux en Paradis – Léo Cohen-Paperman (2008-2012), de la Compagnie Marizibill – Cyrille Louge (2012-2016) et de la Compagnie Hypermobile – Clément Poirée (2011- 2019).

 

Au Nouveau Théâtre Populaire, elle est responsable de l’administration, de la production et de la communication.

Morgane Nairaud

 

Morgane Nairaud

Crédit photo : Thierry Cantalupo

Formation à la Classe Libre du Cours Florent (promotion 2009) sous la direction de Jean-Pierre Garnier et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2014) sous la direction de Daniel Mesguich et Nada Strancar.

Morgane Nairaud a joué notamment sous la direction de Jean-Pierre Garnier (La Coupe et les lèvres et Lorenzaccio, Musset), Julien Delbès (Les amoureux, Goldoni), Hugo Horsin (La Fabrique), Emilien Diard-Detoeuf (La Sirène de Pouchkine, La Gelée d’Arbre de Hervé Blutsch), Julie Bertin (L’Eveil du Printemps, Wedekind), Lazare Herson-Macarel (Peau d’Ane ; Cyrano de Rostand), Léo Cohen-Paperman (Le Crocodile, Dostoeivski), Jade Herbulot et Julie Bertin (Berliner Mauer: Vestiges ; Memories of Sarajevo ; Dans les ruines d’Athènes), Christine Berg (L’Illusion Comique, Corneille) et Clément Poirée (La Nuit des Rois, Shakespeare ; La Vie est un songe, Calderon).
Elle joue au cinéma sous la direction de Richard Berry (Tout, tout de suite) et à la télévision sous la direction de Josée Dayan (Capitaine Marlow).

Morgane Nairaud au Nouveau Théâtre Populaire

Elle a joué :

 
Elle a collaboré à la mise en scène de Splendeurs et misères des courtisanes (2018).

Antoine Philippot

 

Antoine Philippot

Crédit photo : Thierry Cantalupo

Formation à la Comédie de Reims sous la direction de Jean-Pierre Garnier puis au Théâtre National de Strasbourg (promotion 2008) sous la direction de Stéphane Braunschweig.

Il a joué notamment sous la direction d’Olivier Py (Les Contes de Grimm); Léo Cohen Paperman (Les Nuits Blanches, Dostoïevski ; Mourir sur scène, Dalida et Levin ; L’Histoire de Léa ; Forge, Opéra fantastique), Christine Berg (Le Roi nu, Schwartz; Lettres à Louise, Flaubert ; Hernani, Victor Hugo ; Peer Gynt, Ibsen; L’illusion comique, Corneille ; Le Mal court, Audiberti), Frédéric Jessua (L’amant de la morte, Maurice Renard).

Également chanteur, il a joué dans la comédie-musicale de Jean-Michel Ribes, René l’énervé, sous la direction du chef d’orchestre Olivier Desjours (Didon et Enée et Fairy Queen de Purcell), avec la compagnie des Brigands (La Grande Duchesse de Gerolstein, Offenbach) ou encore avec le Palazetto Bru Zane sous la direction de Pierre-André Weitz (Les Chevaliers de la Table Ronde et M’mzelle Nitouche d’Hervé).

 

Antoine Philippot au Nouveau Théâtre Populaire

Il a joué :

 
Il a mis en scène

 
Il a collaboré à la mise en scène du Cercle de craie caucasien (2013).

Julien Romelard

 

Julien Romelard

Crédit photo : Thierry Cantalupo

Formation au Conservatoire d’Art Dramatique d’Orléans sous la direction de Christophe Maltot (promotion 2008) puis à l’Ecole Nationale de la Comédie de Saint-Etienne (promotion W). 

En 2011, Julien Romelard rentre à la Comédie Française comme comédien-stagiaire et joue sous la direction de Eric Ruf (Peer Gynt, Ibsen), Christophe Rauck (Le mariage de Figaro, Beaumarchais), Alain Francon (La Trilogie de la Villégiature, Goldoni), Jérôme Deschamps (Le fil à la patte, Feydeau) et Catherine Hiegel (L’Avare, Molière).

Il joue sous la direction de Jean-Michel Rabeux (La belle au bois dormant), Jean-François Sivadier (Portraits de « famille », Sophocle…), Anne Monfort (Et si je te le disais cela ne changerait rien, F.Richter), Hervé Dartiguelongue (Les oubliés, V.Barreteau), Roland Auzet (Aucun homme n’est une île, Melquiot)Yann-Joël Collin (La Noce, Brecht), Silviu Purcarete (Ce formidable Bordel, Ionesco), Hervé Loichemol (Le fils naturel, Diderot), Caterina Stegemann (Macbeth, Shakespeare), Catharina Gozzi (Le songe d’une nuit d’été, Shakespeare).

Julien Romelard a mis en scène Les Bourgeois d’après deux pièces courtes de Feydeau (2016/2018), co-mis en scène Le Dernier Cash avec Julien Campani (2016), mis en scène et interprété Voyageur – 51723 en collaboration avec Morgane Arbez à la Comédie de Saint-Etienne (2013), et Histoire d’amour de Jean-Luc Lagarce.

En 2017, il crée sa compagnie, Hérétique Théâtre. En 2020, il met en scène Illusions d’Ivan Viripaev.

 

Julien Romelard au Nouveau Théâtre Populaire

Il a joué :

Il a mis en scène :

 

Il a collaboré à la mise en scène de Ruy Blas (2012 et 2013)

Claire Sermonne

 

Claire Sermonne

Crédit photo : Thierry Cantalupo

Formation au Théâtre d’Art de Moscou (MXAT).

Elle a joué notamment sous la direction d’Alain Ollivier (Le Cid, Corneille), Léo Cohen-Paperman (Le Crocodile, d’après Dostoïevski, et Génération Mitterrand), Razerka Ben Sadia-Lavant (Les amours vulnérables de Desdemone et Othello, Shakespeare), Clément Poirée (La Nuit des Rois, Shakespeare), Valère Novarina (Le Vivier des Noms), Gabriel Dufay (Fracassés de Kae Tempest) et Frank Castorf (La Dame aux camélias, d’après Dumas, au théâtre de l’Odéon en 2012, La Cousine Bette, d’après Balzac, créé à la Volksbühne de Berlin et Bajazet, au théâtre de Vidy-Lausanne).

A la télévision, elle a joué dans une série américaine, Outlander, saison 2, dans Monsieur Cauchemar, de Jean-Pierre Mocky et dans Il était une seconde fois, de Guillaume Nicloux. Au cinéma, elle a joué dans Les bonnes intentions de Gilles Legrand.

Elle enregistre à la radio pour France Culture, avec André Velter, Claude Guerre, Jacques Taroni, Denis Guénoun, François Dunoyer, Olivier Py.

 

Claire Sermonne au Nouveau Théâtre Populaire

Elle a joué :

Sacha Todorov

Sacha Todorov

Crédit photo : Thierry Cantalupo

Formation à l’Ecole Normale Supérieure (promotion 2008), au Théâtre National de Strasbourg en mise en scène (promotion 2014), et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (doctorat SACRe).

Comme metteur en scène, il a mis en scène Protée (Paul Claudel) ; Cromwell (d’après Victor Hugo) ; Frédéric le Grand (Heiner Müller) ; Le Frigo et La Difficulté de s’exprimer (Copi) ; Une auberge flamande (spectacle musical avec le groupe Les Witches), ainsi que ses propres textes : Le Baby-sittingComment Frank a changé ma vie, Le Mimosa pudique.

Comme assistant à la mise en scène, il a travaillé à l’opéra auprès d’Olivier Letellier (Kalila wa Dimna) ; et au théâtre auprès de Clément Poirée (Homme pour homme ; La Nuit des rois ; Vie et Mort de H ; La Baye), Lukas Hemleb (Je suis le vent), Christian Schiaretti (Siècle d’Or).

Comme pianiste, il compose et/ou interprète la musique de plusieurs spectacles, notamment le CabaRabelais du Nouveau Théâtre Populaire en 2016 au Hall de la Chanson.

Il est l’auteur de plusieurs textes et traductions.

 

Sacha Todorov au Nouveau Théâtre Populaire

Il a joué :

 

Il a mis en scène :

 

Il a collaboré aux mises en scène de :

 

Il a participé à l’écriture de :

Loïc Riewer

Crédit photo : Thierry Cantalupo

C’est aux côtés de Suzanne Marrot, Bruno Blairet, et Jean-Pierre Garnier que Loïc Riewer débute sa formation à l’école Florent en 2007. Il y rencontre Nazim Boujenah et joue sous sa direction dans The sun has rendez-vous with the moon, en 2010, puis dans La Tentation de Saint-Antoine de Flaubert. En 2011, il intègre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris et suit l’enseignement de Daniel Mesguich et Nada Strancar. Il y travaille également sous la direction d’Yvo Mentens, Tatiana Spivakova ou encore Georges Lavaudant.

En parallèle de sa formation, il joue au théâtre Ménilmontant dans L’Empire du vide, écrit et mis en scène par Eric Salleron en 2011, Le Malade imaginaire, mis en scène par Roland Pilain au Théâtre Moulay Rachid à Casablanca, au festival Mois Molière à Versailles et au festival d’Avignon au théâtre du Palace ; Lisbeth, de Fabrice Melquiot, mis en scène par Tatiana Spivakova au théâtre du Marais et au festival de la Porte en Ré. En 2012, il travaille aux côtés du collectif La Horde et de Laura Aubert dans Job ou ce qu’il en reste, au festival Cumulus ; et incarne Orphée dans la pièce Le Visage d’Orphée d’Olivier Py, mis en scène par Fahd Acquloque au festival de la Porte en Ré. Cette même année, il joue sous la direction de plusieurs réalisateurs : Quand je ne dors pas, long-métrage de Tommy Weber, et Même pas mal de Maxime Roy.

À sa sortie du conservatoire, en 2014, il intègre Le Birgit Ensemble, avec qui il crée et joue plusieurs pièces dont Memories of Sarajevo et Dans les ruines d’Athènes, créées pour le Festival In d’Avignon en 2017. Au même moment, il crée L’or et la paille de Barillet et Grédy, mise en scène au Théâtre du Rond-Point par Jeanne Herry.

Il participe aussi à de nombreux festivals comme le Lyncéus festival à Binic ou le festival du Nouveau Théâtre Populaire.

En 2022, il collaborera à la prochaine création du Birgit Ensemble, Roman(s) National, au Théâtre de la Tempête et en tournée.

Au Nouveau Théâtre Populaire, il joue :

– Etienne Petit, un policier dans Soleil déréglé (2022)
– La noblesse, un boutiquier, un député dans 1789 (2022)
– Valère dans Le Tartuffe (2021)
– Don Carlos dans Dom Juan (2021)
– Zéphyr dans Psyché (2021)
– dans Grand Siècle (radio) (2021)
– dans Molière malgré lui (2021)
– Simeonov-Pichtchik dans La Cerisaie (2015)
– Créon dans Œdipe-Roi (2015)
– Jean-Marie Le Pen, André Malraux, Maurice Thorez, Foule de Mai 68, Pierre Juillet, Charles Pasqua, Jacques Toubon, Dominique Strauss-Kahn, Jean-Luc Mélenchon dans Le Jour de gloire est arrivé (2015)

Formation aux Cours Florent sous la direction de Cyril Anrep et Bruno Blairet, et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2014) sous la direction de Daniel Mesguich, Sandy Ouvrier et Laurent Natrella.

Elle a travaillé avec Georges Lavaudant (S.A.D.E., création), Mario Gonzalez (Tartuffe de Molière), Emilien Diard-Detoeuf (La Gelée d’Arbre de Hervé Blutsch), Julie Bertin (L’Eveil du Printemps de Wedekind) en duo avec Jade Herbulot (Berliner Mauer, Vestiges) Serge Hureau et Olivier Hussenet (Parades Fauves, Chansons de tranchées et La Fleur au Fusil). Elle fait partie de la compagnie du Birgit Ensemble.

Au NTP, elle joue :

– Ania dans La Cerisaie (2015) 
Tirésias et Antigone dans Œdipe-Roi (2015)